Pharaon – Jeu de société

Préparez votre vie dans l’au-delà en recrutant des artisans, en construisant votre chambre funéraire, en vénérant les Dieux et en répondant à leurs exigences…

SYNOPSIS 

Dans Pharaon vous préparez votre passage dans l’au-delà en recrutant des artisans, en faisant des offrandes aux Dieux, en construisant votre chambre funéraire etc.

Votre but est simple : réaliser le maximum de points de victoire en 5 manches. Pour cela vous aurez à votre disposition un plateau où seront disponibles 5 actions réparties dans différents quartiers : celui du Nil, celui des Offrandes, celui des Nobles, celui des Chambres funéraires et celui des Artisans. Pour y entrer, vous devrez payer le coût d’accès définit par la roue centrale puis payer le coût de l’action correspondant. Par exemple pour recruter un artisan, vous devrez payer 1 ressource bleue pour accéder au quartier + 3 ressources identiques pour choisir une carte d’artisan.

Le petit bonus ? La réduction du paiement de l’action : si vous décidez de payer avec 3 ressources bleues votre artisan vous bénéficierez d’une remise de 1 jeton et ne paierez que 2 puisque vous avez déjà dépensé un jeton bleu pour entrer dans le quartier. Ceci sera valable dans tous les quartiers tant que la couleur de la ressource du droit d’entrée correspond à la couleur de la ressource payée pour effectuer l’action. Attention, le prix des droits d’entrée dans les quartiers changera à chaque nouvelle manche grâce à la roue rotative !

Tous les joueurs effectueront leurs actions tour à tour jusqu’à ce que chacun ait décider de passer. Lorsqu’un joueur ne veut pas ou ne peut pas jouer (il n’a plus les ressources nécessaires) il se retire de la piste compte-tour pour atteindre un rang de la pyramide avec des cases bonus. Ainsi les autres continueront de jouer et chaque fois que son tour reviendra il obtiendra un bonus (jeton 1er joueur/ressource…).

Voilà c’est très simple : vous faites une action en payant son coût et le droit d’accès du quartier où elle est située jusqu’à ce que vous passiez votre tour. Toute la complexité du jeu va résider dans l’optimisation des actions et des ressources que vous possédez. A vous de choisir l’action qui vous offrira le plus d’avantages, de ressources ou de points de victoire.

Maintenant découvrez mon avis sur le jeu Pharaon !

 

MON AVIS SUR PHARAON

%

Plaisir Ludique

Pharaon m’a fait de l’oeil grâce à son thème sur l’Egypte Antique qui faisait suite au très bon Fertility du même éditeur. J’adore proposer des soirées jeux thématisées alors ce titre semblait parfait pour ma ludothèque !

Côté édition c’est vraiment un très joli travail avec un matériel de qualité et des illustrations canons. Vous retrouvez sous le couvercle un joli plateau modulable, des ressources et tokens bien épais très agréable à manipuler mais qui ne seraient rien sans le magnifique travail d’illustration de Christine Alcouffe. L’univers égyptien si bien représenté permet de donner vie au jeu.

Côté gameplay, Pharaon est un jeu que je classerai dans la catégorie familial+ : ses règles sont abordables mais toute la complexité des choix et la profondeur du jeu en feront un titre à ne pas mettre entre les mains de tous. La compréhension sera aisée grâce à des règles bien écrites et structurées aidée par des pictogrammes clairs sur le plateau central. Toutefois, il se peut que vous reveniez à la notice plusieurs fois avant l’intégration totale.

Une fois la partie commencée vous plongerez rapidement dans l’univers afin de vous en approprier les mécanismes. Vous observerez chaque quartier en détail pour analyser l’éventail d’actions qui s’offre à vous en fonction de vos ressources disponibles. Au début vous serez un peu perdus face à ce boulevard de choix puis tout deviendra plus fluide à mesure que vous avancerez dans le jeu. Vous serez alors focus sur l’optimisation de vos actions et prendrez garde à valoriser chacune de vos ressources. Oui, mais tout ne sera pas aisé car l’originalité de Pharaon vient de sa roue centrale qui pivote à chaque manche modifiant alors le coût d’accès aux quartiers. Pour complexifier le tout, vous devrez également gérer la course aux quartiers avec vos adversaires puisque chacun d’eux dispose d’un nombre limité d’emplacement selon le nombre de joueurs. Ainsi, tout le monde ne pourra pas accéder à chaque lieu et devra observer ses adversaires pour choisir un quartier afin d’y réaliser une action pour soi ou pour bloquer l’autre. Vous sentez que les neurones commencent à chauffer ? Et bien ce n’est pas tout il faudra aussi prendre en compte l’autre particularité de Pharaon : le fait de pouvoir passer son tour quand on ne veut plus/peut plus jouer. Si telle est votre décision vous ne pourrez plus choisir d’action mais chaque fois que reviendra votre tour vous gagnerez un bonus, intéressant non ?

Vous l’aurez compris, Pharaon vous propose pléthore de voies pour cumuler des points. A vous de décider s’il faudra approfondir les actions sur un ou plusieurs quartiers ou diversifier vos efforts pour être présent partout. Votre tactique et votre stratégie pourront également être influencées en fonction des pouvoirs ou des points de victoire accordés par les nobles que vous récupérerez au cours de la partie (ex : dépenser la ressource que l’on veut sur un quartier donné). Comme ultime récompense à toutes les actions que vous aurez réalisées, les Dieux vous octroieront des points supplémentaires si vous remplissez leurs exigences comme par exemple avoir 2 nobles et 3 artisans ou 3 offrandes et 2 chambres funéraires etc.. Vous pourrez même devenir Pharaon dès lors que vous avez atteint la 3eme chambre funéraire et recruter 2 nobles. Autant de possibilités qui vous donneront mal à la tête !

Les mécanismes originaux de Pharaon en font un très bon jeu de gestion aux règles abordables mais avec une complexité stimulante qui ne vous lassera pas de si tôt. De plus, son plateau de jeu modulable et la roue centrale assurent une rejouabilité énorme qui vous donneront envie d’y revenir pour améliorer votre score et tester de nouvelles tactiques.  Et pourtant on pourra noter quelques bémols à ce joli titre. Tout d’abord, ce qui m’attriste le plus c’est l’oubli quasi instantané de la thématique malgré la beauté des illustrations, pour laisser place à un jeu plutôt froid. La seconde chose un peu génante est la recherche permanente d’une optimisation millimétrée de la moindre ressource qui entraine une prise de décision longue à la limite de l’analysis paralysis ! Il se peut donc que les parties s’éternisent surtout à 5 joueurs. Enfin, j’ai regretté qu’on ne construise rien, ni une pyramide ni une armée, que la seule motivation à effectuer une action soit de récolter des points pour la mixture finale *frustration*.

En dépit de ces petits défauts, Pharaon vous comblera à coup sûr si vous êtes adepte de jeux de gestion, un psychopathe de l’équilibrage et un grand allergique au hasard. Son originalité dans les mécaniques ainsi que son magnifique design sont des atouts forts qui vous feront oublier ses petits défauts. Il est jouable de 1 à 4 et sera bon dans toutes les configurations même si la durée des parties s’allongera considérablement à partir de 4.

Pour ma part, malgré ses défauts le pari est réussi : je suis sous le charme du gamedesign et obsédée à l’idée de refaire une partie pour tester d’autres tactiques ! Pharaon est un jeu qui n’est pas près de quitter ma ludothèque et d’ailleurs une extension arrive très bientôt ! L’adoption est validée !

Et vous quel est votre avis sur le jeu Pharaon ?

GOOD POINTS du jeu Pharaon

Règles bien écrites

Illustrations magnifiques

Mécaniques originales

Bien équilibré

Bon à 2

BAD ONES du jeu Pharaon

Thématique vite oubliée

Analysis paralysis

Jeu froid

Fiche Technique

Crée par Sylvain Lasjuilliarias, Henri Pym
Illustré par Christine Alcouffe

Edité par Catch up games

1 à 4 – à partir de 12 ans

1h à 2h

40€

Ne manquez pas mon actualité grâce à Facebook et découvrez des posts exclusifs sur Instagram !