La Princesse aux échelles – Jeu de société

Coopérez pour sauver les princesses enfermées en leur tendant l’échelle adaptée à la hauteur du donjon qui les retient !

SYNOPSIS DU JEU LA PRINCESSE AUX ECHELLES

La princesse aux échelles est un jeu coopératif à communication limitée dans lequel vous devrez communiquer efficacement pour sauver les princesses enfermées dans différents donjons gardés par les dragons.

Pour cela, vous récupérez un deck d’échelles par joueur, installez les 4 princesses à sauver dans la partie ainsi que les cartes histoires que vous révélerez à chaque tour.

Pendant le tour, un joueur jouera le Prince, il va révéler la princesse à sauver qui indiquera si tous les joueurs ou seul le Prince peuvent regarder la valeur du donjon à atteindre et les échelles jouées par les joueurs.

Au début de la partie on révèle la carte histoire et on appliquera les contraintes qu’elle affiche pendant le tour. Puis les choses sérieuses commencent. Par exemple la princesse Raymondine est la prochaine à sauver. Sa carte indique que seul le Prince peut voir la valeur du donjon à atteindre et tous les joueurs peuvent regarder les échelles jouées. Le Prince prend donc connaissance de la carte donjon et joue une échelle qui deviendra valeur de référence pour le tour.

Ensuite, le coéquipier suivant devra jouer une carte échelle selon les indications données par le Prince se limitant à PLUS ou MOINS. Le Prince pourra changer son indication à chaque joueur pour adapter selon la valeur à atteindre. Une fois tous les joueurs passés on vérifie si la princesse est sauvée.

Pour gagner la partie il faudra sauver les 4 princesses en jeu par partie avant que la dernière page du livre ne soit révélée.

Et voilà ! Prêt à sauver des princesses ? Découvrez maintenant mon avis sur ce jeu !

MON AVIS SUR LA PRINCESSE AUX ECHELLES

%

Plaisir Ludique

La Princesse aux échelles m’a tout de suite plu avec ses jolies illustrations toutes douces et super mignonnes. Vous avez l’impression d’avoir un jeu enfantin entre les mains, un jeu de romance qui vous emportera dans un monde doux et magique.

A ce titre, il serait alors l’opposé total du précédent jeu de son auteur Christophe Lauras, Boss Quest qui mêlait bluff et coups bas. Je m’attendais donc à un jeu doux pour soirée cocooning… Et bien FAUX, ARCHI FAUX !

Enfin, attendez, au début de la partie vous y croirez presque. Vous vous concentrerez tous pour mener à bien votre dure mission de sauvetage. Vous écouterez avec attention le Prince, vous vous appliquerez à adapter vos choix d’échelles en fonction de ses indications… tout le monde s’y donnera… même si petit à petit le prince déchantera en silence. Pourquoi ?  Et bien parce qu’aucun de vous n’aura posé le chiffre qu’il attendait. Au fil des tours, il se remettra en question pour essayer de s’adapter à chacun d’entre vous afin que vous vous compreniez, en vain. Et puis, dès l’instant où il aura osé crier au scandale, lâché la première phrase assassine insinuant que vous êtes tous absolument nuls, la partie se révélera enfin à l’image des précédents opus de l’auteur : un jeu à l’ambiance très taquine. A observer de l’extérieur, vous aurez l’air de fous : « mais je t’ai dit MOIIIINNSSSSS pas MOINS pourquoi tu mets ça? »; « je t’avais dit PLUUS pas PLUUUUSSSS comme ça ! on va perdre à cause de toi ! »; « Vous êtes nuls, on en a pas sauvé une, elles vont toutes mourir dans le donjon à cause de vous ! », « Mais c’est toi tu sais pas bien faire les différents PLUUUSSS ». *rires machiavéliques*

Ce sera à mourir de rire, vous réaliserez à quel point la communication est importante et n’est pas (du tout) innée. Avec une carte de référence 5, un « PLUUUUUS » sera l’équivalent d’un 6 pour un joueur et d’un 9 pour un autre. C’est dur à croire comme ça mais selon l’intonation réelle et la traduction que l’on se fait du désir de l’autre les joueurs ne réagiront pas du tout de la même façon. Ainsi, si vous savez que Micheline est un peu marseillaise sur les bords, quand elle dira « PLUUUUUUUUUUSSSSSSSSSSSS » pour une référence de 5 vous mettrez au max un 7 puisqu’elle enjolive toujours un peu alors que si François le timide vous avait dit la même chose vous auriez pu jouer 9 ou 10 ! Autant vous dire qu’il faudra un p’tit moment avant de vous coordonner pour y arriver, apprendre à vous faire confiance, à vous parler en vous écoutant vraiment. Il en va de la vie des princesses, déconnez pas !

La Princesse aux échelles se joue de 3 à 6 et révélera toute sa saveur à compter de 4 joueurs. Vous pourrez y jouer avec adultes et enfants à partir de 10 ans entre débutants ou joueurs aguerris. Le jeu s’adaptera à son public grâce aux Princesses de différents niveaux et aux cartes écuyers qui seront des aides pour débutants permettant d’adapter la valeur totale de vos échelles. Ses illustrations et son côté narratif avec les cartes histoire participeront à votre immersion dans le jeu, un atout qui me tient à coeur moi qui adore les jolis jeux.

En bref, la Princesse aux échelles est à l’image des précédents titres de Christophe Lauras : une réussite. C’est original, frais, interactif et délirant et en plus très joli. Ici on a encore sauvé personne mais on a aimé l’ambiance que le jeu dégage. Si vous connaissez les jeux de l’auteur, il y a de fortes chances que celui ci vous plaise. Si vous êtes présent au festival de Cannes n’hésitez pas à l’essayer sinon, à vos clics les précommandes sont ouvertes : sortie le 21/02 !

 

GOOD POINTS du jeu la princesse aux echelles

Rapide à jouer

Immersif

Belles illustrations

Mécanique originale

BAD ONES du jeu la princesse aux echelles

Fiche Technique

Crée par Christophe Lauras
Illustré par Radja

Edité par Sables Production

3 à 6 – à partir de 10 ans

20 min

11€

Ne manquez pas mon actualité grâce à Facebook et découvrez des posts exclusifs sur Instagram !