Gangsta – Jeu de société

Recrutez vos hommes de main, organisez vous pour faire les casses les plus juteux et asseoir ainsi l’influence de votre gang !

SYNOPSIS

Vous êtes le Boss du gang et êtes chargé d’asseoir l’influence de votre groupe dans la société. Pour cela, vous allez devoir recrutez vos membres selon leur(s) compétence(s) et sauter sur les parfaites occasions pour faire des casses qui rapportent gros.

Chacun débutera la partie avec une carte Boss qui lui attribuera une somme d’argent définie et des compétences spécifiques.

A votre tour vous aurez trois options :
Ne rien faire et gagner autant de dollars que vous aurez de compétence Leader
Recruter un gangster en payant son coût
Organiser un casse en mobilisant les compétences requises
>> un casse vous permettra de gagner de l’argent, des compétences, des points de victoire, la possibilité de rejouer, d’engager des membres adverses…
>> si vous en avez la possiblité il est mieux d’engager tous les membres de votre gang afin de bénéficier d’un bonus au tour suivant vous permettant de les réengager tous gratuitement. Dans le cas contraire vous pourrez remobiliser gratuitement autant de membres que vous disposerez de compétence Leader ou payer 1$ par tête.

Le jeu se jouera en 3 chapitres :
Chapitre 1 : la génèse
servira essentiellement à recruter vos membres même si vous pourrez tout aussi bien faire des casses entre temps. Le premier joueur qui recrute son 4eme gangster incluant le Boss déclenche immédiatement le début du chapitre suivant.
>> on comptabilise le nombre de compétences dont notre gang dispose et on le compare. Celui qui en a le plus par exemple 8 devient référence et les autres joueurs gagnent en dollar la différence avec leur propre nombre.

Chapitre 2 : la guerre des gangs
Ce second chapitre ouvrira la porte à la coopération lors des casses ou même à l’engagement des troupes adverses et à toutes sortes de crasses. On cherche à se mettre des bâtons dans les roues : c’est le chapitre des alliances et de l’interaction. Dans ce chapitre 3 délateurs sont en jeu : si on tombe sur l’un d’entre eux sans pouvoir y faire face on paie ! Le premier joueur qui recrute son septième membre déclenche le lancement du dernier chapitre.
>> on compare le nombre d’armes dont chacun dispose; Celui qui en a le plus est sain et sauf les autres perdent un membre du gang

Chapitre 3 : Domination
Ce troisième chapitre sera la poursuite du second à la différence près que désormais 5 délateurs sont en jeu, de quoi en faire paniquer plus d’un face à la menace.

La partie prendra fin dès qu’un joueur a recruté le neuvième membre ou que trois délateurs ont été dévoilés. On comptera alors le nombre de points d’influence pour déterminer le gagnant.

 

Découvrez mon avis sur le jeu Gangsta dès maintenant! et vous quel est votre premier avis sur le jeu Gangsta? 

MON AVIS SUR GANGSTA

%

Plaisir Ludique

Voici maintenant mon avis sur le jeu Gangsta

Gangsta j’en avais entendu parler l’an passé lors de sa campagne de financement. Le thème m’attirait, la mécanique aussi. J’aime les jeux avec de l’interaction et des coups bas alors pourquoi pas ! Mais parfois les campagnes nous en mettent plein la vue pour pas grand chose… qu’en est il réellement ici ?

Verdict : La boite classique les illustrations ne sont pas bien folles mais collent avec le thème. A l’intérieur on retrouve des billets bien épais au moins ils ne se dechireront pas à la manipulation et toutes les cartes chapitres, Boss et les gangsters. Le matériel est de bonne qualité et les illustrations en accord avec le reste mais rien de transcendant.

La mise en place de Gangsta est rapide, et la mécanique facilement compréhensible une fois que l’on a bien intégré les règles. On y est allé un peu à tâtons au début certains points nécessitent de revenir aux règles pendant la partie mais dans l’ensemble le gameplay est fluide et agréable.

Aussitôt le matériel installé vous plongerez dans l’univers de Gangsta, où vous incarnerez le boss d’un gang prêt à tout pour asseoir son influence. Recrutement, mobilisation des troupes pour les casses, coups bas pour empêcher la progression de vos adversaires… vous aurez en main la gestion de votre gang et de ses ressources.

Dans le premier chapitre, l’ambiance de jeu s’installe : on recrute, on observe les compétences acquises par les autres pour repérer les points forts et les membres que l’on pourra utiliser chez eux par la suite. L’ambiance est plutôt douce, on s’observe mais rien de taquin chacun joue pour lui. On a l’impression d’être dans les coulisses de la mafia, chacun a son business qui ne dérange pas les autres, tout va bien… mais gardez un oeil sur vos concurrents car le premier qui engage son quatrième gangster déclenche la fin du chapitre. Ne vous laissez pas surprendre au risque de ne pas avoir assez de compétences et de partir handicapé pour le chapitre suivant ! A la fin de cette partie on comptabilise nos compétences et on sait désormais qui est le plus puissant, de quoi attirer les regards sur le plus dangereux et attiser la convoitise.

A l’aube du second chapitre, les choses se corsent : on peut coopérer pendant les casses, voler de l’argent aux concurrents, mobiliser leurs troupes sans leur accord, rejouer immédiatement pour saboter la stratégie voisine. C’est plutôt plaisant : la tension s’installe et se fait sentir. On se regarde en chien de faience, on se défit du regard pour tenter d’intimider les potentiels contrevenants à nos plans. Attention dès que les festivités vont démarrer les représailles ne se feront pas attendre et les menaces non plus ! Dans cette seconde partie de partie, on ressent bien l’esprit du gang on est prêt à tout pour sauver notre peau, faire de l’argent quitte à écraser les autres au passage. Entre menace et manigance, le second chapitre est assez vivant et vous donne réellement la sensation d’avoir des ennemis à abattre. Vous vivrez ce chapitre dans la peur de ce qu’il pourrait bien vous arriver et le seul moyen d’écourter ces instants sera d’engager votre septième gangster ! mais attention à ne pas aller trop vite souvenez vous qu’échapper à vos concurrents c’est bien mais asseoir votre influence c’est mieux ! A la fin de cette seconde partie, on comptera le nombre d’armes détenues par chacun de quoi faire monter la pression et inciter à des coalitions contre le plus gros gang du jeu.

Maintenant place à la dernière étape du game ! Dans cette ultime partie, vous serez tendu car non seulement vos ennemis se trouvent autour de la table mais en plus vous serez sous la pression de l’apparition des délateurs. Cinq en jeu c’est assez énorme pour vous faire trembler… car vous n’aurez pas toujours de quoi vous défendre face à cette menace imminente. Il faudra faire des casses pour récupérer des points d’influence mais ne pas oublier de conserver de l’argent de côté pour faire face aux délateurs puissants qu’il faudra acheter pour qu’ils vous laissent la vie sauve. Il faudra penser à plein de choses en même temps : le meilleur casse à jouer, les équipes à engager chez vous et chez les autres pour les handicaper, l’argent à conserver en cas de coup durs… Une vraie gestion de ressources et d’activation de pouvoirs à prendre en main sous une ambiance tendue mais aussi pressante. Pourquoi ? car dès que trois délateurs ont été révélé ou que le neuvième membre d’un gang est engagé c’est la fin de la partie ! et je peux vous assurer que ça peut aller très vite. Il ne faudra pas lâcher vos ennemis d’une semelle et toujours observer leur jeu pour savoir quand temporiser ou quand agir en urgence. Toute votre gestion sera soumis au timing imposé par les autres. A vous de régner en mettre sur la partie pour imposer votre tempo aux autres comme un gang s’imposerait dans un quartier.

Parfois le tirage des cartes ne sera pas avec vous et votre stratégie de casse initialement prévue tombera à l’eau. Il faudra faire preuve d’adaptation et savoir utiliser le jeu des autres à bon escient pour savoir changer vos plans à n’importe quel moment. Un peu comme dans la réalité, le business ne tourne pas toujours rond et dans les coulisses les parrains doivent réagir avec ou sans bain de sang. Si vous êtes un adepte du total controle de la situation, fuyez car ici c’est la guerre des gangs pure et dure vous commandez vos troupes mais ne maitriserez pas les coups bas ni les trahisons et Dieu sait qu’elles seront récurentes. Vivez le comme un jeu de gestion et d’ambiance fun pour l’apprécier.

Gangsta est agréable dans toutes ses configurations mais prend vraiment tout son sens à partir de 3 joueurs et sera encore mieux à 4. Les coups fusent, les menaces, les emplois de vos troupes impromptus… ça va saigner à la tablée.

Pour ceux qui s’inquiètent de la rejouabilité, pas de panique Gangsta inclus deux variantes de jeu très intéressantes qui permettent de varier les parties et de ne jamais vous ennuyer. Mais rassurez vous le jeu de base est largement suffisant pour vous amuser sans tourner en rond. Aucune partie ne se ressemblera : les alliances, les trahisons seront fonctions de vos compétences acquises et du joueur à abattre.

En bref, Gangsta est un très bon jeu de gestion qui nous plonge en immersion dans une vie de Boss de gang avec brio. On s’est amusé et le jeu a vraiment convaincu le groupe grâce à sa fluidité, son thème original et le fun qui s’en dégage. Si c’est un univers qui vous parle ou que vous aimez les jeux taquins, foncez Gangsta vous plaira certainement !

Et vous quel est votre avis sur le jeu Gangsta?


GOOD POINTS du jeu Gangsta

Parties rapides et immersives 

Gameplay fluide 

Rejouabilité forte grâce aux deux variantes

BAD ONES du jeu Gangsta

Illustration pas folles mais en accord avec le thème.


Fiche Technique

Crée par Yves Rosenbaum
Illustré par Fred Navez

Edité par Schmeta Games

2 à 4 – à partir de 14 ans

30 min à 1h

20€

Ne manquez pas mon actualité grâce à Facebook et découvrez des posts exclusifs sur Instagram !