Actu Ludique

Retour sur le Bruxelles Games Festival

C’était notre première fois au festival de Bruxelles et on a passé un super weekend ! L’événement est gratuit et super bien organisé avec un accueil très chaleureux. Il est situé au parc du cinquantenaire en plein air et c’est plutôt très agréable. Il est à taille humaine donc pas de foule insupportable, on s’y retrouve facilement et on peut jouer sans attendre (beaucoup) trop longtemps.

Durant le festival vous avez accès aux tables des différents éditeurs pour tester les dernières nouveautés mais également à une tente dédiée aux présentations de protos ainsi que des activités telles que le sabre laser ou le quidditch. On est également passé devant la tente de la bourse aux jeux mais ne sommes pas rentrés découragés par la giga file d’attente.

Autant je n’ai joué à quasiment rien à PEL, autant cette fois je suis vraiment satisfaite de mon séjour. Voici les jeux que l’on a pu découvrir :

la-quete-du-bonheur-jeu-de-base

LA QUÊTE DU BONHEURchez Super Meeple

Une sorte de Sim’s en jeu de plateau. Vous créez votre vie de l’adolescence au 3eme age : devenez médecin, sortez avec un brun ténébreux, achetez une grande ludothèque, une giga villa, participez à des activités…. mais n’oubliez pas de vous reposer pour gérer votre stress.. sinon vous risqueriez de finir la partie plus vite que prévu !

On a bien rigolé ce jeu amène des débats de la vie quotidienne « ha oui toi tu commences par te trouver une nana alors que moi je cherche un travail… bah bravo tous les mêmes ! » et ça permet de discuter de sujet de vie courant. C’était vraiment sympa et le matériel est joli et de bonne qualité.

On a envie d’y rejouer avec l’extension communauté qui amène un angle de vue intéressant : la popularité.

On valide à 100% il est sur notre wishlist !

dice hospital

DICE HOSPITAL, chez Super Meeple

Vous êtes plongé au coeur d’un hopital où vous devez soigner vos patients. Ces derniers sont représentés par des dés de différentes couleurs disposés dans des ambulances en 3D. A chaque tour vous devez prendre en admission les nouveaux patients, traiter le max de malades et en faire sortir pour libérer de la place. Vous serez aidé par l’ajout d’une salle de soins ou l’arrivée d’un nouveau médecin que vous choisirez selon sa spécialité. Le but est de sortir le maximum de patients en même temps pour décrocher le plus de points possible.

Ce jeu de pose d’ouvriers et d’optimisation est très sympa avec un joli matériel comme d’habitude avec Super Meeple. On a bien aimé notre partie et eu envie de l’acheter juste après… Mais il va falloir attendre fin octobre pour traiter de nouveaux patients !

save the meeple

SAVE THE MEEPLE, chez Blue Cocker

Ma 1ere déception du festival : j’en attendais beaucoup et puis plouf.

On a attendu des heures pour y accéder j’étais ultra excitée d’y jouer apres l’avoir aperçu à PEL il me tardait de le découvrir. J’étais donc la plus enthousiaste autour de la table face à ce matériel 3D incroyable. C’est beau ça en met plein la vue on est dedans… Et puis la partie démarre et là plouf. Le soufflet redescend complètement.

Une salade d’actions réparties en 4 lieux donnant une visibilité d’ensemble plutôt floue, une inconographie peu claire qui n’aide pas à la fluidité de la partie. 

Pour gagner il faut soit combattre les humains qui arrivent de la fôret soit faire décoller deux fusées pour sauver les meeples. Pourquoi pas… mais j’ai trouvé que chacun faisait sa tambouille de son côté sans trop capter où ça allait le mener… on joue à l’aveuglette et on verra bien qui gagnera… bof pas pour moi.

Beaucoup de matériel sur la table pour pas grand chose finalement et c’est plutôt décevant. Aucune envie d’y rejouer…

Et vous qu’en avez vous pensé ?

board-games-strategy-dungeon-academy-board

DUNGEON ACADEMY, chez Matagot

 Depuis mon addiction avérée aux roll and write, j’attendais avec impatience le test de Dungeon Academy.

Ce petit jeu se joue sous pression grâce à l’utilisation d’un minuteur : vous devez donc sortir du donjon mais votre temps est compté ! Vous avez 4 manches pour prouver que vous êtes le meilleur aventurier.

Chaque joueur choisit son personnage qui a une capacité spéciale dédiée. Ensuite on lance les dés que l’on dispose dans le donjon puis quand tout le monde est prêt on ouvre le donjon et on essaie de se frayer un chemin que l’on dessine sur sa feuille pour s’échapper. On essaie d’éviter les monstres, on tente de récupérer des potions… on utilise sa capacité spéciale pour optimiser sa route… Bref, au gong final on regarde ensemble l’itinéraire de tous les joueurs et on décompte les points, retire des vies si nécessaire.

Le jeu est mignon mais le timer c’est pas pour moi. Ce que j’aime dans les roll & write c’est de pouvoir prendre son temps pour optimiser tranquillement sur sa feuille, ce n’est clairement pas l’objectif ici. Et puis j’ai été déçue du matériel enfin surtout du donjon en carton pour un roll & write à 30€ j’attendais quelque chose de plus élaboré.

DEEP BLUE

DEEP BLUE, chez Days of Wonders

Deep Blue est magnifique, les illustrations sont canons, le matériel est soigné avec son joli plateau, les beaux gemmes de couleurs et que dire des petits coffres? on a tout de suite envie d’y toucher !

C’est un jeu de Stop ou encore mêlé à du deckbuilding. Vous êtes des plongeurs et vous déplacez vos bateaux dans l’océan à la recherche du spot idéal. Quand vous arrivez au bon endroit vous pouvez organiser une plongée à laquelle les autres joueurs peuvent prendre part. Vous descendez alors dans les profondeurs pour récupérer des trésors. Attention: plus vous descendez plus vous avez de chance de récupérer les plus beaux gemmes mais plus vous risquez de rencontrer de petits tracas. Vous pourrez vous protégez de ces derniers grâce aux cartes que vous acheterez au marché pour construire votre deck : cartes sécurisantes pour la plongée ou d’autres pour maximiser les points des trésors… A vous de les utiliser à bon escient et de faire le maximum de points lors de vos descentes.

Tout le sel du jeu repose sur un opportunisme parfait vous permettant de gérer au mieux le temps :  plonger au bon moment, de faire une pause quand vous n’êtes pas prêt ou profiter des autres pour maximiser les points en minimisant les risques.

On a vraiment aimé le découvrir et j’aimerais beaucoup y rejouer en famille… mais pour celui ci aussi il va falloir encore attendre !

BRUXELLES

BRUXELLES 1897, chez Geek Attitude Games

Bruxelles 1897 est la version jeu de cartes du célèbre jeu de plateau Bruxelles 1893 dans un style plus épuré et plus facile d’accès que son grand frère.

16 cartes sont disposées devant vous : ressources pour construire des maisons, oeuvres d’art, notables avec des pouvoirs, maisons à bâtir, argent….

A chaque tour vous allez devoir choisir la carte que vous souhaitez prendre parmi les 16 et la remplacer par une carte argent de la valeur souhaitée. Ainsi vous payez ce que vous voulez pour récupérer une carte Mais attention il faut bien se placer sur le plateau central car chaque groupe de 4 cartes forment un blason et rapporte des points à la fin de la manche. De plus, si vous êtes majoritaire en valeur sur une colonne vous remportez le bonus qui s’y trouve associé donc payer peu c’est bien mais pas toujours ! A vous donc de vous placer au bon endroit avec le bon prix pour prendre les bonnes cartes tout en vous garantissant des points blason ou l’accès à un bonus.

C’est un casse tête incroyable pour réussir à tout optimiser entre récupérer les bonnes cartes, se  placer stratégiquement sur le plateau central, utiliser les ressources au bon moment, bloquer notre voisin, se servir des pouvoirs des notables pour booster la courbe de points… il y a une multitude d’actions à faire, plein de stratégies possibles pour gagner. C’est un jeu tout en finesse, plein de petits détails qui font son charme et j’ai vraiment adoré !

Nous sommes repartis en achetant la version plateau trouvée sur le festival et nous attendons avec impatience la version cartes !

abyss

ABYSS CONSPIRACY, chez Bombyx

Seconde grosse déception du festival. J’en attendais certainement beaucoup trop et j’ai été surprise par sa légèreté et son manque de profondeur. On y a pris aucun plaisir et c’est dommage car il est absolument magnifique.

Vous devez recruter des seigneurs pour remplir votre royaume disposé en entonnoir : 5 places sur la première rangée et ce nombre est dégréssif jusqu’à atteindre la 1ere place. A chaque tour vous piochez trois cartes et vous en choisissez une. Vous défaussez les deux autres devant la pioche par couleur. A son tour votre adversaire peut piocher trois cartes ou prendre toutes les cartes d’une même couleur.

Vous devez rassembler la plus grosse coalition de seigneurs de même couleurs mais aussi penser aux bonus que vous rapporteront certains : deux clés = un lieu ; majorité de perles = 5 pts, échanger de place un seigneur etc… Vous allez donc jongler entre les couleurs et les bonus potentiels que vous allez récupérer.

Si vous gagnez un lieu vous en piochez 3 et en choisissez un seul qui vous apportera un bonus.

Voilà, vous enchainez les tours comme cela jusqu’à remplir votre royaume et vous comptez les points.

Malheureusement on n’a pas été séduit du tout. Je préfère mon Abyss classique ! Et vous qu’en avez vous pensé?

fuji

Fuji, chez Super Meeple

Dans fuji vous devez fuir le volcan qui menace de vous tuer avec ses écoulements de lave bouillante. Vous allez devoir coopérer pour vous sortir vivants de ce danger imminent et atteindre le village au plus vite.

A chaque tour les joueurs lancent leurs dés derrière un paravent. Ensuite, ils placent leurs pions permettant d’identifier les cartes qu’ils aimeraient atteindre. Chacune d’entre elles a des contraintes (majorité de dés en 5 + dés bleus / majorité de dés impairs etc) que vous allez devoir respecter pour vous y rendre. La difficulté de ce jeu est que vous allez devoir comparer les résultats de vos dés avec ceux de vos coéquipiers pour valider un mouvement. Ainsi vous ne pourrez pas vous déplacer sur une carte si le résultat de votre voisin est supérieur au vôtre. Il va donc falloir communiquer subtilement (car on ne peut pas tout dire) pour vous comprendre et ne pas faire d’erreur stratégique. Mais attention, même quand vous réussissez votre déplacement vous perdez des points de vie en fonction de la différence entre votre résultat et celui de vos voisins (plus il est faible plus vous allez prendre cher).

Dans l’idée Fuji est vraiment cool : beau matériel, un coopératif avec un thème génial et un auteur du tonnerre mais je n’ai pas accroché. J’ai trouvé que la communication limitée alourdissait le jeu, les déplacements soumis aux résultats des voisins étaient frustrants et qu’il était trop punitif puisqu’on perdait de la vie même quand notre déplacement était réussi. A mon sens aucune stratégie n’est possible et on attend la fin de la partie au plus vite.

C’est le sujet de désaccord du festival 🙂 Je n’ai pas été séduite mais mon coéquipier a adoré… et vous qu’en pensez vous?

Et vous, vous connaissez ces jeux ? certains vous donnet envie ?

You may also like...

2 Comments

  1. Bonjour Julia.

    Merci pour cette sympathique revue de « Bruxelles 1897 ». Je lis qu’après avoir joué à « Bruxelles1897 » vous avez acheté « Bxl93 ». J’espère qu’!il vous plaira tout autant.

    Je te dis bravo pour ton blog et lui souhaite longue et belle vie.

    Etienne

    1. Merci beaucoup Etienne c’est adorable !
      Dès qu’on y a joué je ferai une review ici de la version plateau 🙂 Je n’ai aucun doute sur le fait qu’il nous plaira j’en ai eu que des bons échos et la version carte est déjà géniale !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *