Jeu de société Majorité Review

Allegeance – Jeu de société

Affrontez vous dans un combat impitoyable pour devenir le digne héritier du Roi de Thélénia. Stratégie, coups bas et fourberie seront vos armes pour mener à bien votre objectif !

SYNOPSIS

Le Roi Corniak est mort… ce tragique événement annonce la fin d’un règne par la terreur mais également le début d’une terrible guerre entre les Seigneurs de Thélénia. Vous êtes l’un d’entre eux, prêt à tout pour succéder au roi. Ne soyez pas trop prétentieux, vous ne pourrez gagner la bataille seul. Il vous faudra gagner les faveurs des guildes du Royaume pour obtenir leur soutien si précieux à votre accession au trône. Ne rêvez pas, il sera impossible de toutes les rallier à votre cause alors abusez de votre fourberie légendaire pour avoir la majorité de votre côté.

COMMENT ON JOUE ?

Allégeance est un jeu de majorité se jouant à l’aide de cartes. Votre but sera d’être majoritaire dans le maximum de guildes pour en obtenir les pouvoirs et accéder au trône. Dans une partie à 2/3 joueurs vous disposerez de 10 tours pour parvenir à vos fins contre 8 à 4 joueurs.
 
Pour cela chacun prend son set de départ :
– 5 cartes depuis la pioche des cartes partisans
– 0,1,2 ou 3 cartes gemmes selon son ordre de jeu
– 1 carte protection de gardienne
– 1 carte allégeance qu’il choisi parmi 2 possibles
>> Cette carte rejoindra la guilde à laquelle elle appartient à la fin de la partie. Elle pourra servir à remporter la majorité sur une guilde au dernier moment et remporter plus de points.
 
LES CARTES PARTISANS
Les guildes sont composées de cartes partisans  ainsi que de cartes Chef de guilde. Chacune indique la guilde à laquelle elle appartient, le nombre de gemmes à piocher en la posant ainsi que ses 2 pouvoirs. Un pouvoir à jouer pendant la partie et un autre qui prendra effet en fin de partie.
 
A votre tour vous pouvez :
 
POSER JUSQU’A 2 CARTES
Posez vos cartes devant vous séparées distinctement selon leur guilde. Les cartes d’une même guilde seront disposées en colonne de façon à pouvoir les compter. La dernière carte jouée sera appelée « carte libre ».
 
>> Si un ou plusieurs gemmes apparaissent sous le nom du partisan que vous posez, piochez autant de cartes gemme qu’indiqué.
 
>> Si vous possédez le chef d’une guilde, vous serez majoritaire en cas d’égalité.
 
 
UTILISER UN POUVOIR ACTIF
Si vous êtes majoritaire dans une guilde, vous pouvez utilisez son pouvoir en payant le nombre de gemmes indiqué sur les cartes de la guilde.
 
>> Si vous posez un chef de guilde, appliquez son pouvoir immédiatement même sans être majoritaire (il est gratuit).
 
>> Exemple de pouvoirs : poser une carte supplémentaire, piocher une carte supplémentaire, détruire une carte libre du terrain adverse, échanger une de ses cartes libres avec une carte libre de l’adversaire, récupérer une carte de la défausse pour l’ajouter à son aire de jeu….
 
 

A la fin de son tour, le joueur peut défausser autant de cartes qu’il le souhaite puis refait sa main de 5 cartes.

 

Alors facile non ?

Dans Allegeance les tours de jeu sont simples et facilement compréhensibles mais attention à toute la profondeur sous-jacente. L’essence du jeu repose sur les différents pouvoirs des guildes en cours de jeu et à la fin de la partie. Plus vous jouerez plus vous comprendrez quelles guildes seront intéressantes à posséder pour réaliser les meilleurs combos en fin de partie. La courbe de progression d’Allegeance est donc énorme malgré la simplicité évidente des règles.

COMMENT ON GAGNE ?

Après 8 à 10 tours, on décompte les points d’influence en fonction des guildes majoritaires de chacun des joueurs. Celui qui a le plus de points devient Roi de Thélénia.

MON AVIS

0 %
Plaisir ludique

J’ai découvert Allegeance au détour d’un post instagram. Sensible à la beauté des jeux, j’ai tout de suite accroché sur les illustrations du grand Miguel Coimbra. Et quand j’adhère au premier regard, il me le faut !

Après plusieurs ruptures de stock successives j’ai enfin mis la main dessus et quel bonheur ! Le travail de l’illustrateur est au top comme d’habitude les cartes sont magnifiques avec des couleurs sublimes, de la profondeur et beaucoup de finesse.

Quant au gameplay, ne vous fiez pas à la première approche. Il est très compliqué de comprendre d’un premier jet les pouvoirs des guildes, quels sont les meilleurs combos pour rapporter des points… Mais rassurez vous après une partie de découverte, vous prendrez votre pied. Et surtout vous découvrirez tout le potentiel du jeu et sa grande rejouabilité.

Allegeance est agréable à jouer, fluide et surtout très fourbe. J’ai adoré les multiples interactions qui nous opposent à notre adversaire. A votre tour, vous créez vos majorités, vous posez vos cartes et utilisez le pouvoir de vos guildes avec fierté. Vous avez ce sentiment intérieur que votre plan roule à merveille avec presque l’envie de lâcher un petit rire machiavélique. Et puis vous refaites votre main et votre adversaire rentre en piste …et c’est le drame ! Vous étiez fier de votre belle majorité d’Illusionnistes ? et bien dites lui au revoir elle vient de s’envoler en fumée détruite par un assassin ! Vous aviez davantage de Diplomates ? et bien ça c’était avant ! Avant le terrible échange de cartes libres que vient d’opérer votre ennemi à l’aide d’un damné… Vous étiez satisfait du pouvoir de vos Magiciennes ? Dommage maintenant votre adversaire en a autant que vous ! Adieu donc la carte supplémentaire en fin de tour. Votre belle aire de jeu avec un équilibre sain dans les guildes et des combos d’enfer est désormais révolu. Votre jeu ne ressemble plus à rien !

Allegeance c’est ça : un vrai combat permanent avec votre adversaire. Vous serez crispé à chacun de ses gestes, vous prierez pour qu’il vous épargne d’une terrible attaque comme si vous étiez vraiment à cette guerre pour le trône de Thélénia. Le pire c’est qu’après les sales coups que vous venez de subir vous n’aurez qu’une hâte reprendre la main pour vous venger. Tenez vous prêt l’interaction est forte et sans concession, vous ne pourrez respirer qu’à la fin des 10 tours !

Il vous faudra être à la fois stratège et très flexible pour venir à bout de votre adversaire. Vous essaierez d’appliquer votre plan d’action à la lettre mais le hasard de la pioche ne vous servira pas toujours. A vous d’adapter votre jeu selon les cartes que vous piocherez. Ce facteur chance peut être génant pour les allergiques au hasard mais il sera atténué grâce à la possibilité de défausser autant de cartes que souhaité pour refaire votre main.

La seule chose que je n’ai pas aimé c’est le système compte tour qui n’est pas optimal. J’aurai préféré une piste avec un meeple à déplacer ou alors 10 cartes numérotées pour mieux se repérer.

Mis à part ce petit détail, Allégeance est vraiment topissime avec des illustrations superbes et des sensations de jeu traduisant avec brio la thématique. Je l’aime vraiment beaucoup et depuis que je le maitrise mieux il m’obsède. En plus, sa version duel est vraiment fantastique. Bref, trop d’amour je vous le conseille vivement. Adoption plus que validée !

+ GOOD POINTS +

  • Magnifique
  • Beaucoup d’nteractions
  • Fourbe
  • Bonne rejouabilité
  • Très bon à 2

- BAD ONES -

  • Règles pas très claires sur certains points
  • Le système compte tour

ZOOM EN IMAGES

photo 1 : Terrain de jeu où on commence à constituer des majorités /photo 2 : exemple de carte de chacune des guildes royales./ photo 3: carte allegeance à choisir en début de partie que l’on révèle à la fin / photo 4 : carte chef de guilde qui donne la majorité en cas d’égalité

Fiche technique

Kara, LS Martins

Miguel Coimbra

2 à 4 – à partir de 12 ans

40 min

22.50€

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *